Comment soulager l’arthrose

 In Relieve

Arthrose: nos conseils pour se soigner

Soulager l’arthrose peut s’effectuer de différentes manières, des techniques distinctes pouvant être combinées entre elles pour apporter un soulagement aux douleurs et à la perte de mobilité des personnes qui en sont atteintes :

  1. Le sport et l’activité physique.
  2. Une alimentation adaptée.
  3. Des traitements médicamenteux.
  4. Des séances de kinésithérapie ou d’ostéopathie.
  5. Des remèdes naturels.


Qu’est-ce que l’arthrose ?

L’arthrose est une maladie chronique qui touche les articulations. Il s’agit d’une usure anormale du cartilage articulaire qui touche surtout les personnes de plus de 65 ans. 65% des français de cette tranche d’âge en serait atteints. Mais elle peut apparaître bien avant, dès 40 ans. C’est une pathologie inflammatoire due à une inflammation progressive des chondrocytes, ces cellules qui fabriquent le cartilage. Cette inflammation peut avoir différentes causes, notamment :

  • Des facteurs héréditaires.
  • Un traumatisme comme un accident de voiture ou de sport.
  • Une contrainte excessive exercée sur les articulations, qui touche avant tout les personnes en surpoids.

L’arthrose se manifeste par des douleurs chroniques, une réduction de la mobilité articulaire et également – dans un certain nombre de cas – par des excroissances osseuses qui déforment les articulations. On les appelle les ostéophytes, ou plus communément les “becs de perroquet”.

Les moyens de soulager l’arthrose

L’activité physique

L’activité physique est déconseillée pendant une crise d’arthrose, au moment où les douleurs sont les plus fortes. En revanche, hors de ces périodes, il est important de remobiliser et stimuler les articulations touchées.

Il est conseillé de pratiquer des sports doux comme la marche, le vélo à allure modérée ou la natation. Le yoga constitue également une activité de choix. Il faut à tout prix éviter les disciplines engendrant des chocs violents sur les articulations comme le tennis, le ski ou les sports de combat.

L’essentiel est de s’adonner à un sport très régulièrement. Le fait de marcher 20 à 30 minutes par jour est déjà une excellente façon d’améliorer la circulation sanguine et de renforcer les muscles et tendons qui entourent les articulations douloureuses.


L’alimentation

L’alimentation joue également un rôle crucial dans la réduction des douleurs. Trois groupes d’aliments permettent de réduire l’inflammation du corps, qui est une des causes de l’arthrose :

  1. Les oméga 3 sont indispensables. Dans notre alimentation moderne, nous consommons beaucoup plus d’oméga 6 que d’oméga 3. Or, les oméga 6 ont tendance à augmenter l’inflammation du corps. On trouve les oméga 3 dans les noix, les graines de lin et l’huile de colza. Elle est aussi présente dans certains poissons dit gras, comme la sardine, le saumon, le maquereau. Consommez-en deux à trois fois par semaine.
  2. Les fruits et légumes à ingérer pour les vitamines et minéraux qu’ils contiennent, mais aussi les antioxydants, à l’instar des vitamines C, E, caroténoïdes et polyphénols. Privilégiez les fruits rouges, les oranges, citrons, prunes, ananas ou dattes. Du côté des légumes, la plupart des variétés de chou ainsi que le navet, la tomate, l’artichaut ou le radis noir sont excellents.
  3. Assaisonnez vos plats avec des épices comme la cannelle, mais surtout le gingembre et le curcuma. Ce dernier contient de la curcumine, un anti-inflammatoire naturel qui bloque l’enzyme responsable de l’inflammation. Certaines études ont montré que – à raison de 1500 mg de curcumine par jour – les bienfaits seraient supérieurs à ceux du paracétamol et comparables à ceux des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).

Eau et arthrose

L’eau que nous buvons aurait-elle également un effet sur l’arthrose ? L’eau possède, entre autres, le pouvoir de lubrifier les articulations. Il est donc important de s’hydrater convenablement à raison d’au moins 1,5 litre par jour, à condition que l’alimentation soit riche en végétaux. Dans le cas contraire, deux litres sont nécessaires. L’eau du robinet n’est pas forcément indiquée. Mieux vaut privilégier une eau minérale de source peu minéralisée comme la Mont Roucous, la Volvic, l’Evian ou la Vittel. Vous pouvez également consommer de l’eau ionisée ou de l’eau purifiée.


Les traitements

Une fois l’arthrose déclarée il existe plusieurs remèdes, certains plus invasifs que d’autres.

Les médicaments et la chirurgie

Du côté des médicaments, il en existe de très nombreux. Les plus souvent utilisés sont :

  • Les antalgiques comme le paracétamol mais qui ne soulagent pas vraiment.
  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).
  • Les injections dans les articulations de corticoïdes ou d’acide hyaluronique. L’injection à l’aide d’acide hyaluronique s’appelle la viscosupplémentation. Elle pallie l’insuffisance de liquide synovial dans l’articulation. Et lui redonne davantage de mobilité.

Dans certains cas, la chirurgie peut être envisagée. C’est souvent la solution choisie en dernier recours, lorsque tous les autres protocoles n’ont pas eu l’effet escompté. Il s’agit de mettre en place une prothèse qui va remplacer l’articulation défaillante. Ce type d’intervention concerne surtout les personnes souffrant d’arthrose de la hanche ou du genou.

La kinésithérapie

En cas d’arthrose, la kinésithérapie est utilisée pour prévenir l’ankylose articulaire et renforcer les muscles autour de l’articulation touchée. L’ostéopathie peut également s’avérer une bonne option. Cette discipline va permettre de rétablir l’équilibre articulaire et d’éliminer les pressions excessives qui rendent les articulations douloureuses.

Les remèdes naturels

Il existe également des compléments alimentaires et remèdes naturels qui permettent de soulager l’arthrose :

  • L’ortie : souvent utilisée pour traiter l’arthrite, cette plante soulagerait la douleur grâce à sa teneur en sérotonine et en histamine. Deux neurotransmetteurs qui influent sur la perception et la transmission de la douleur.
  • La glucosamine et la chondroïtine qui protègent le cartilage. Présentes dans les articulations, elles font défaut en cas d’arthrose. Il est conseillé d’allier quotidiennement 1200 mg de chondroïtine et 1500 mg de glucosamine. Une cure de trois mois semble être le minimum pour observer des effets durables.
  • L’harpagophytum, aussi appelée griffe du diable, affiche des propriétés anti-inflammatoires et antalgiques. Attention toutefois aux interactions médicamenteuses, notamment avec les hypertenseurs.
  • En cas de crise d’arthrose, l’huile essentielle de gaulthérie peut être utilisée à raison de deux gouttes dans une cuillère à café d’huile végétale neutre. Il faut ensuite masser la zone douloureuse.

En tout état de cause, évitez l’automédication et faites-vous accompagner par un médecin qui saura vous conseiller au mieux sur le ou les remèdes adaptés, en fonction de votre âge, de l’avancée de la maladie et de la zone concernée : hanche, genou, épaules, mains…

Recent Posts

Leave a Comment